Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 21:06

Le Kinkaku-ji est un des monuments les plus célèbres et les plus visités du Japon. Il y a de quoi. Lorsque l'on pénètre dans l'enceinte du temple, on suit d'abord une allée d'où l'on ne voit pas grand chose, et tout à coup on tombe sur ça !

Kinkaku ji à Kyoto

Le pavillon d'or est mis en scène dans un superbe jardin.

On fait le tour du jardin pour avoir différentes vues sur le temple, mais le regard est toujours capté par lui. Voici quelques vues différentes du pavillon et d'autres sujets du temple et du jardin.

Kinkaku ji à Kyoto
Kinkaku ji à Kyoto
Kinkaku ji à Kyoto
Kinkaku ji à Kyoto
Kinkaku ji à Kyoto
Kinkaku ji à Kyoto

Les trois étages du temple sont de style différent : le premier est de style noble Heian, le second de style samouraï et le troisième de style chinois.

Le troisième étage, de style chinois.

Le troisième étage, de style chinois.

La pavillon est surmonté d'un phénix doré. Tel le phénix, le pavillon s'est enflammé, et renaquît quelques années plus tard.

Le phénix.

Le phénix.

Un moine fou, amoureux du Kinkaku-ji, s'est immolé avec le temple en 1950. Ce drame inspira l'artiste Ryushi Kawabata qui peignit le tableau Kinkaku on Fire (exposé au musée d'art moderne de Tokyo). Il ne restait que quelques poutres calcinées.

Cet épisode inspira aussi un roman à l'écrivain Yukio Mishima, le Pavillon d'or.

Comme souvent, les Japonais reconstruisirent le bâtiment à l'identique en 1955, tel que nous le voyons aujourd'hui.

Le pavillon en feu, puis ce qu'il en restait. Un vrai crève-coeur.
Le pavillon en feu, puis ce qu'il en restait. Un vrai crève-coeur.

Le pavillon en feu, puis ce qu'il en restait. Un vrai crève-coeur.

J'ai déjà évoqué les circonstances de la construction de ce pavillon, ainsi que de celui de son petit frère, le Ginkaku-ji. J'ai retrouvé quelques photos de l'ancien pavillon sur internet. L'or semblait moins brillant que sur le bâtiment actuel, sans doute la patine des ans.

Kinkaku ji à Kyoto
Kinkaku ji à Kyoto

Aujourd’hui le temple inspire toujours peintres et photographes. Les photographes prennent tous la même photo, il suffit de faire une recherche d'images sur Google pour s'en rendre compte.

Les peintres peuvent plus faire appel à leur imagination, comme en témoigne le tableau de Koichi Okumura ci-dessous.

Kinkaku ji à Kyoto

Outre les sites ci-dessus, j'ai récupéré de l'information ou des images sur les sites suivants :

http://itineraires4.jimdo.com/nos-monuments/le-temple-d-or-kinkaku-ji/

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=45

http://atelierstromain.com/tag/pavillon-dor/

http://japanvisitor.blogspot.fr/2012/11/kinkakuji-movie.html

On peut aussi accéder à deux webcams pour avoir des images du pavillon en temps réel.

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Sublime, mais si je préfère le Ginkaku-ji ^^
Répondre